Demain, c'est dimanche

02.07.2006 / Trois regards

Texte biblique : Mc 5,21-43

Elle est malade ! Elle est morte ! Elle dort !

Trois regards sur cette fillette de 12 ans ! Regard du père, regard des serviteurs, regard de Jésus… Qui voit juste ?

Qu'il est beau le regard de ce père plein de tendresse pour sa fille gravement malade. Un notable qui « laisse au vestiaire » tout préjugé et qui tombe à genoux devant Jésus… La vie de sa fille vaut bien des genoux pliés et un acte d'humilité. Par sa foi et son espérance, le père veut extraire Jésus de la foule pour le conduire au chevet de son enfant.

Comme elle paraît naturelle la démarche des serviteurs rendus à l'évidence et qui de bonne foi viennent annoncer : « Ta fille est morte, pourquoi déranger encore le Maître ? » Heureusement, leur message ne parviendra pas à tuer dans l'œuf la foi et l'espérance de ce père désemparé !

Qu'il est beau de voir Jésus communiant à la foi du père qui ne se laisse pas abattre ; de voir Jésus cheminant vers cette demeure où il pourra « réveiller la fillette ».

Jésus est le même hier et aujourd'hui. Il ne demande qu'une chose : un acte de foi et un cheminement en Sa présence vers ces cœurs qui souffrent et qu'il veut mettre debout.

A notre tour, posons notre regard sur ce Jésus si humain qui va jusqu'à rappeler au père qu'il doit nourrir son enfant. Il nous permettra d'actualiser les : « donnez-lui à manger », mots qui nous invitent à offrir à la jeunesse, bien avant qu'elle tombe malade, le pain de l'amour, le pain des sacrements qui sont les meilleurs remèdes contre les grandes fièvres du cœur qui les induisent trop souvent à se soigner avec du poison !

Chanoine Jean-Paul Amoos