Demain, c'est dimanche

06.03.2011 / Solide sur du solide

« Tout homme qui écoute ce que je vous dis… est comparable à un homme prévoyant qui a bâti sa maison sur le roc ».

A une époque où, sur plan matériel, social ou spirituel, peu de choses semblent solides et tenir sur le long terme, les mots de la parabole de Jésus valent de l'or. Ils nous font découvrir les exigences fondamentales pour la construction d'une vie qui se veut solide. Jésus nous invite à creuser jusqu'au roc afin de bâtir « solide sur du solide » !

Oui, ma vie, sur quoi et sur qui l'ai-je bâtie ?

Suis-je une frêle bâtisse élevée hâtivement au ras du sol ; ou suis-je une maison qui révèle sa qualité dans l'épreuve et reste debout lorsque les bourrasques l'assaillent ?

Ce qui compte aux yeux du Seigneur ce n'est ni la hauteur, ni la grandeur d'une maison, mais bien la qualité de ses fondations. Jésus va à l'essentiel lorsqu'il nous dit : regardez les assises de vos âmes et de votre foi. Ces assises sont-elles fondées sur ma personne ou sur des mots ?

Pour tout baptisé, la pierre fondamentale de son existence c'est le Christ. En demeurant fidèles aux consignes du Seigneur, ni les tempêtes bruyantes d'un monde agité, ni les infiltrations sournoises du malin n'ébranleront nos bâtisses. Fixés sur le roc de l'amour de Dieu rien n'ébranlera notre confiance : ni les remous intérieurs, ni les tempêtes de la vie.

Le roc de la foi en l'amour de Dieu pour tout homme offre à nos existences, souvent malmenées, une stabilité qu'aucun cyclone ne pourra détruire.

Chanoine Jean-Paul Amoos