Demain, c'est dimanche

18.06.2006 / La graine de moutarde

La première lecture et l'Evangile de ce dimanche nous montrent comment Dieu préfère ce qui est petit pour agir dans le monde et dans les âmes. En effet, le Seigneur choisit quelques hommes pour prolonger son oeuvre dans le monde. Ils étaient pour la plupart d'humbles pêcheurs, peu instruit, pleins de défauts et sans moyens : « Il a choisi ce qui est faible dans le monde pour confondre ce qui est fort ». (1 Co 1, 27) Humainement il est incompréhensible que quelques hommes aient pu répandre, très largement et en si peu de temps, la présence et l'enseignement du Christ, en dépit d'innombrables obstacles et oppositions. En nous proposant la parabole de la graine de moutarde, Jésus Christ nous invite à vivre de la foi, sûrs que l'Evangile se propagera malgré tout.

Nous aussi nous sommes comme cette graine de moutarde par rapport à la tâche que le Seigneur nous confie. Il y a disproportion entre les moyens à notre portée, nos talents limités et la grandeur de notre vocation de baptisés. Mais n'oublions pas que le Seigneur est toujours à nos côtés. Ne doutons pas que si nous ne perdons pas de vue notre petitesse et l'aide de la grâce, nous resterons  toujours fidèles à ce que Dieu attend de nous. Avec le Seigneur nous pouvons tout, mais si nous cessons de regarder Jésus, nous deviendrons rapidement pessimistes, le découragement nous envahira et nous abandonnerons, assez rapidement, notre idéal chrétien. L'essentiel est pour nous de vivre, toujours davantage, pour Dieu en Jésus Christ au cœur de notre quotidien.

Chanoine Yannick-Marie Escher