Demain, c'est dimanche

12.09.2010 / Joie du père

Le fils prodigue a perdu sa part d'héritage, qui lui avait été donnée pour aller se « faire une situation », comme on dit. Il l'a jouée, l'a bue, l'a dépensée avec des filles. Il a bien essayé de travailler pour vivre. Mais cela n'a pas marché non plus. Il est tombé dans la misère. Alors, alors seulement, il a pensé revenir chez son père, parce que chez ce père, même le dernier ouvrier a « du pain en abondance »(Lc 15, 17). Il prépare un discours solennel : « Père, j'ai péché contre le ciel et contre toi… »(18), à la sincérité duquel il est assez difficile de croire. Et le père ne lui laissera pas le temps de les prononcer, ces paroles. A peine a-t-il aperçu son fils qu'il court à sa rencontre, se jette à son coup et le couvre de baiser. Réaction à peine croyable dans le contexte oriental. Selon la coutume, ce n'était pas au père d'aller vers son fils : il devait l'attendre, l'entendre, et lui imposer au minimum une correction « pédagogique ». Pas de pédagogie chez ce père, mais la joie, l'effusion, la fête, parce que celui qui « était perdu est retrouvé »(24). La joie de ce père, c'est la joie de notre Père, chaque fois que l'un de nous revient à lui. Joie du Père, chaque fois que quelqu'un s'approche du sacrement de la réconciliation. « Il y a de la joie dans le ciel pour un seul pécheur qui se convertit, plus que pour quatre-vingt-dix-neuf justes qui n'ont pas besoin de conversion »(7). Combien de fois refusons-nous cette joie à notre Père, et par là même passons-nous à côté de notre salut ?

Chanoine Roland Jaquenoud
Best reviews of best online casinos australia for Australian players, bonuses and special offers from online casinos. Read rewiews of play slots online for players from Canada and play! Looking for best online pokies new zealand to play? Visit our site.