Demain, c'est dimanche

15.11.2009 / Le Jugement dernier

 

Presqu'à la fin de l'année liturgique, la messe de ce dimanche nous rappelle une grande vérité de foi : le retour du Christ dans la gloire à la fin des temps. « Alors on verra le Fils de l'homme venir sur les nuées avec grande puissance et grande gloire. Il enverra les anges pour rassembler les élus des quatre coins du monde, de l'extrémité de la terre à l'extrémité du ciel. »(Marc 13, 26-27)

A la fin des temps, le Christ reviendra sur terre « comme l'éclair »(Mt 24, 27). Il sera le juge suprême des vivants et des morts. Le Christ glorieux révélera alors la disposition secrète des coeurs et rendra à chacun selon son libre accueil ou son refus de l'amour et de la grâce de Dieu.

Il faut faire attention de ne pas comprendre le Jugement du Christ de façon légaliste. Cela nous ferait commettre un grave contresens. Dans le langage biblique, le mot juger signifie : conduire, diriger, protéger, sauver. La justice de Dieu n'est pas celle qui punit mais celle qui justifie et fait justice. Le Christ nous révèle que le critère du jugement est l'amour du prochain (Mt 25, 31-46) et il l'a lui-même mis en pratique en mourant sur la croix : « Père, pardonne-leur… ».

Dans les représentations du Jugement dernier, il faut faire la part de l'imagerie. Au coeur de ces allégories, il y a pourtant une question fondamentale : qui sera sauvé ? Il ne nous appartient pas d'y répondre, Jésus nous le dit : « Ne jugez pas et vous ne serez pas jugés » !(Lc 6, 37) Dieu veut sauver tous les hommes, mais pas malgré eux.

 

Chne Yannick-Marie Escher