Demain, c'est dimanche

14.05.2006 / Le Cœur : une demeure

Texte biblique (Jn 15,1-8)

Un doigt pointé par le Baptiste sur l'Agneau de Dieu… Une question posée à Jésus : « Où demeures-tu ? » Sa réponse : « Venez et Voyez » Voilà le début d'un merveilleux périple de près de trois ans qui conduira les disciples, là où ils apprendront, au soir de la Sainte Cène, que « CE LIEU » d'habitation était le CŒUR même de Celui qu'ils suivaient.

Le « où demeures-tu ? » devenait la Personne même de Jésus qui allait leur donner la vie. Eh oui, la demeure de l'homme c'est Dieu lui-même.

Et qui aurait pu imaginer qu'au soir du Vendredi Saint, lorsque Jésus, ayant remis son Esprit au Père, - un soldat romain, – un païen - ouvrirait d'un coup de lance la porte de la demeure de Dieu d'où jailliraient l'eau et le sang : symboles du baptême et de l'eucharistie. Eh oui, dès cet instant, l'humanité tout entière était invitée à entrer et à demeurer dans ce lieu de vie et de grâce.

Par l'eau, le baptême, nous introduit dans la demeure de Dieu, par le sang, l'eucharistie nous offre de partager l'intimité de la FAMILLE divine, en son mystère trinitaire.

Baptisés, nous portons le nom de chrétien… Greffés sur ce cep unique qu'est le Christ, puisons à cette sève qu'est l'eucharistie, source de vie offerte par Jésus afin de porter beaucoup de fruits.

« Demeurer en Jésus », voilà le vrai projet de tout baptisé qui permet de réaliser le don de nos vies pour la gloire de Dieu et le salut du monde.

En ce jour de fête des Mamans, modèles de don et de générosité, nous leur disons MERCI d'avoir été nos premiers témoins d'un cœur capable d'aimer et le reflet de la demeure de CELUI qui nous invite à vivre en LUI.

Chanoine Jean-Paul Amoos