Demain, c'est dimanche

23.08.2009 / Suivre le Seigneur

Dans l'Evangile de la messe de ce dimanche (Luc 13, 22-30), nous découvrons qu'un grand nombre d'auditeurs abandonne Jésus à la suite du discours sur le Pain de Vie dans la synagogue de Capharnaüm. En effet, les paroles du divin Maître, annonçant le mystère eucharistique, semblent dures à accepter.

Notre Seigneur se retrouve seul avec ses Apôtres et se tournant vers ceux qui l'avaient suivi jour après jour, il leur demande : « Voulez-vous partir, vous aussi ? » Et Pierre, au nom de tous, lui dit : « Seigneur, vers qui pourrions-nous aller ? Tu as les paroles de la vie éternelle. Quant à nous, nous croyons, et nous savons que tu es le Saint, le Saint de Dieu. » Les Apôtres disent une fois de plus oui au Christ. Que deviendraient-ils sans Jésus ? Vers où vont-ils diriger leurs pas ? Qui rassasiera les désirs de leurs coeurs ? La vie sans le Christ a-t-elle vraiment un sens ?

Nous aussi nous avons dit oui, pour toujours, au Sauveur. Quand ? Lors de notre baptême, de notre première communion, de notre confirmation. En ces jours-là, où le Seigneur posa son regard d'une façon particulière sur nous. Nous lui avons répondu qu'il serait le but vers lequel se dirigeraient nos pas et nous lui avons dit : « Seigneur, vers qui pourrions-nous aller ? »

Mais qu'en est-il aujourd'hui ?

Chanoine Yannick-Marie Escher