Demain, c'est dimanche

26.04.2009 / Aimer, c'est agir

« Touchez-moi, regardez : un esprit n'a pas de chair ni d'os, et vous constatez que j'en ai. »(Lc 24). Première rencontre avec l'ensemble des disciples, après la Résurrection, premier enseignement de Jésus. Et tout de suite on est mis au diapason. Le Christ ressuscité n'est pas un vague esprit pour spirituels en quête d'ésotérisme. Il est un être de chair et d'os, qui a passé là où tous nous devrons passer un jour et qui a rompu les portes de la mort.

Rencontrer le Christ, ce n'est pas faire une vague expérience spirituelle. C'est rencontrer celui qui a donné sa vie pour nous, et c'est le rencontrer de tout notre être. L'enseignement du Christ engage l'être humain tout entier, corps et âme. Il n'est pas une philosophie pour sage en mal d'exercice spirituel. Il est une exigence qui concerne tout l'homme, l'exigence de l'amour. Et on le sait bien, quand on aime vraiment, on n'aime pas qu'en pensée ou en parole, on aime en acte.

Qu'est-ce qu'un amour qui ne serait que spirituel et qui serait dénué d'action ? Pourtant, bien des fois, on se prétend chrétien parce que l'on « croit », tout en s'autorisant beaucoup de souplesse dans le respect des commandements. Aimer Dieu et ne pas tenter de vivre selon sa parole, c'est n'avoir rien compris au message de celui qui s'est donné tout entier dans sa mort et sa résurrection. C'est ce que dit saint Jean, en des termes on ne peut plus clairs : « Celui qui dit : Je le connais, et qui ne garde pas ses commandements, est un menteur : la vérité n'est pas en lui »(1 Jn 2, 4).

Chanoine Roland Jaquenoud