Demain, c'est dimanche

14.12.2008 / La joie d'une Présence

La liturgie de la messe de ce dimanche nous fait entendre la recommandation de saint Paul : « Soyez toujours dans la joie, priez sans relâche, rendez grâce en toutes circonstances : c'est ce que Dieu attend de vous dans le Christ Jésus. » (1 Th 5, 16)

Mais quelle est la cause de cette joie ?

Approchons des Evangiles de ces temps de l'Avent et de Noël.

A l'Annonciation, l'Ange dit à Marie : « Réjouis-toi, comblée de grâce, le Seigneur est avec toi. » (Lc 1, 28) La cause de la joie chez Notre-Dame est la proximité de Dieu. Lors de la Visitation, Jean-Baptiste, dans le sein d'Elisabeth, manifeste aussi sa joie devant la proximité du Sauveur. (cf. Lc 2, 4) Au soir de Noël, l'ange dira aux bergers : « Ne craignez, pas, je vous apporte une bonne nouvelle, une grande joie pour tout le peuple, car aujourd'hui un Sauveur vous est né. » (Lc 2, 10-11)

Nous pouvons ainsi comprendre l'origine de la tristesse qui nous habite bien trop souvent : l'éloignement de Dieu à cause du péché.

La joie, c'est d'avoir Jésus ; la tristesse, c'est de le perdre.

Chne Yannick-Marie Escher