Demain, c'est dimanche

07.12.2008 / Espace-Temps

Il est des réalités dont nous n'arrivons pas à nous extraire, même si nous le voulons. Ainsi de l'espace et du temps, nous ne pouvons pas penser sans nous y référer immédiatement. En effet, il y a toujours un avant, un après et un lieu où se déploie toute action. Avec l'Evangile, il y a donc un avant et un après de la venue du Christ. L'Avent est donc ce temps liturgique qui rappelle, non seulement l'attente du Messie, mais aussi la fin des temps.

Cependant, abandonnons pour une fois la linéarité et la causalité du temps pour nous laisser envahir de tous côtés par l'espace et sa globalité et relisons la prédication de Jean le Baptiste, non comme le précurseur de la venue de Jésus, mais comme le lieu où surgit notre rédemption. Laissons résonner en nos coeurs la voix qui crie dans le désert. Traçons dans les terres arides la route aplanie de la foi, comblons dans nos coeurs les ravins de nos désespérances et abaissons ces montagnes qui obstruent nos élans de charité.

Ainsi, en quelques mots, l'Avent n'est pas seulement ce temps précédant la naissance de Jésus, mais aussi le lieu d'une conversion où nous nous retournerons alors car enfin l'espace sera dégagé de nos trop lourdes superficialités.

Chanoine Alexandre Ineichen