Demain, c'est dimanche

08.01.2006 / La foi sans procuration

En une dizaine d'années, Internet a quadrillé toute la terre. Où que vous soyez, vous pouvez communiquer de manière quasiment instantanée avec des gens du monde entier. Il est possible de téléphoner gratuitement d'un ordinateur à l'autre, fut-il aux antipodes.

Nous avons tous les moyens techniques voulus pour diffuser la Bonne nouvelle sur toute la planète. Et c'est tout le contraire qui se passe. Tant d'images si peu édifiantes envahissent nos écrans ! Et comme le dit la chanson, « elle vit sa vie par procuration, devant son poste de télévision ! »

La Bonne nouvelle est toujours offerte, mais il faut marcher vers elle. L'étoile qui s'était levée dans le cœur des mages les a mis en marche et ils sont allés adorer l'Enfant de Bethléem. Le prophète Isaïe trouvait « beau de voir courir sur les montagnes le messager qui annonce la paix, le messager de la bonne nouvelle » (Is 52).

« Les nations marcheront vers ta lumière, et les rois, vers la clarté de ton aurore » (Is 60). Nous ne pouvons être croyants par procuration. Notre foi nous met sans cesse en mouvement. Le Seigneur Dieu ne cesse de se révéler. Il sollicite notre foi et nous met en route. Bon pèlerinage !

Prieur Olivier Roduit