Demain, c'est dimanche

15.06.2008 / L'inquiétude spirituelle

En ce dimanche, saint Mathieu nous parle du choix des apôtres envoyés par Jésus pour guérir les malades, annoncer le Royaume à venir aux foules fatiguées et abattues. Durant cet Euro 08, les foules massées, dans et autour des stades, sont partagées entre la joie et l'accablement suivant le résultat de leur équipe nationale. Elles recherchent une joie et un plaisir malheureusement éphémères comme toutes nos fêtes d'ici-bas.

Celles qui se réunissent autour de Jésus poursuivent un autre but. Elles désirent entendre une parole forte qui les nourrit, un discours qui apaise leur quête du sens de la vie. Un auteur contemporain faisait très justement remarquer que ce qui manque aux générations actuelles, c'est une sorte d'inquiétude spirituelle. Il est navrant de constater que seules, la mort ou la maladie, réveillent momentanément en nous cette réalité qui prend en compte l'existence d'une vie intérieure souvent endormie pour ne pas dire morte. Une trop grande attention aux futilités de ce monde, un souci obsédant des réalités matérielles, nous laissent démunis et non préparés face aux grandes questions de la vie.

Pour ne pas être abattus et errants comme des brebis sans berger, un regard vers le Christ et un dialogue incessant avec celui qui est plus intime à nous-mêmes que nous-mêmes restent d'une brûlante actualité. Pour l'avoir oublié, beaucoup sont tombés dans des impasses mortifères qui ont fait de leur existence, un champ de ruines.

Chne Calixte Dubosson