Demain, c'est dimanche

20.04.2008 / Amour et Vérité

A quelqu'un qu'on aime, faut-il cacher la vérité ?

La tentation est grande de taire la réalité pour ne pas faire porter le poids d'une vérité qui pourrait faire souffrir ceux qui nous sont chers.

Au soir de la dernière Cène, à ses disciples qu'il AIMAIT de tout son cœoeur, Jésus leur annonce son départ. C'est là, autour d'une table, que l'amour et la vérité se rencontrent.

Jésus, dans la force de l'âge, alors que tous espéraient faire route avec LUI, le voilà qu'il leur annonce son « passage de ce monde à son Père ». Un départ humainement incompréhensible. « Je pars vous préparer une place, car dans la maison de mon Père beaucoup peuvent trouver leur demeure ». Ces mots qui ouvrent sur une promesse de vie devraient réjouir le coeur des disciples ! Non, ils deviennent facteurs d'angoisse à tel point que Jésus devra leur dire avec tendresse : « Ne soyez pas bouleversés » !

Jésus ne cache pas la vérité, il prépare ses proches à une rencontre d'amour qui va au-delà de tout ce qu'un être humain peut désirer.

Notre vie de chrétiens s'inscrit-elle dans le sillage du Christ ?

Face à une maladie grave, à notre mort ou à la mort de ceux qu'on aime, pourquoi ne pas faire référence aux paroles du Christ : « se dire vrai », car seule la vérité rend libre. Notre route est la route du Christ : aller vers le Père. Oser la vérité c'est se donner la chance d'être portés ou de porter dans la foi et la prière ce passage qui ouvre sur la VIE, l'AMOUR et la VERITE et non sur la mort.

Chanoine Jean-Paul Amoos