Demain, c'est dimanche

24.02.2008 / « Que désires-tu ? »

Notre condition humaine, ici-bas, est une continuelle recherche de biens matériels (habitat, nourriture, etc.), mais elle est aussi et surtout une recherche de biens spirituels. Cette recherche n'est pas seulement le désir de ce qu'on aura mais aussi de ce qu'on a perdu. Saint Augustin le résume avec force : « Tu nous as faits pour Toi Seigneur et notre cœur et sans repos tant qu'il ne repose en Toi. » Cependant, nous découvrons chaque jour notre impuissance fondamentale à réaliser ce grand désir de Dieu et rien ne peut apaiser notre soif d'Absolu.

Dans l'Evangile de ce dimanche, Jésus rencontre une Samaritaine près du puits de Jacob. Ce n'est pas le désir de la femme qui est premier mais le désir du Christ : « Donne-moi à boire » A la fin de cette rencontre l'évangéliste remarque qu'aucun disciple ne dit à Jésus : « Que désires-tu ? »

Nous sommes bien souvent dans cette situation, si occupés par nos multiples désirs que nous ne pensons pas au désir de Dieu. Le Carême est un temps où nous sommes invités à purifier nos aspirations et à les ajuster sur le désir de Dieu qui est bien plus grand que les nôtres : il s'agit du désir de nous sauver et de nous faire vivre de son amour.

Arrêtons-nous et tournons-nous vers le Seigneur pour lui demander dans une prière confiante : « Seigneur, que désires-tu ? »

Chne Yannick-Marie Escher