Demain, c'est dimanche

03.02.2008 / Sur nos blogs

Parmi les rubriques les plus lues de nos journaux figure le courrier des lecteurs. Mais aujourd'hui, avec Internet, les blogs permettent la réaction immédiate des internautes. De même, de nombreux sites d'information permettent aux lecteurs d'y apporter des commentaires. Ces remarques étant faites de manière anonyme ou signées par un pseudonyme, elles montrent bien la pensée profonde de beaucoup de monde.

Ces dernières semaines, l'actualité religieuse suisse romande a été très abondante, mettant au grand jour de bien douloureuses affaires. Aussi, la lecture de ces commentaires, en majorité virulents contre l'Eglise, est révélatrice de l'opinion de beaucoup. On en vient alors à penser que les croyants ne sont plus qu'un petit reste, comme l'écrit le prophète Sophonie dans la première lecture de la messe de ce dimanche (So 2,3 ; 3-12-13) : « Israël, je ne laisserai subsister au milieu de toi qu'un peuple petit et pauvre, qui aura pour refuge le nom du Seigneur. Ce Reste d'Israël ne commettra plus l'iniquité. »

Eh oui, ceux qui mettent tout leur cœur à rester fidèles au Seigneur peuvent se sentir bien isolés dans notre monde, mais ils gardent leur confiance en Dieu. L'Eglise est un peuple de pécheurs en marche à la rencontre du Seigneur qui vient apporter le salut à tous. Il s'agit donc de nous encourager mutuellement sur cet exigeant chemin du bonheur. « Heureux les cœœurs purs, dit Jésus, car ils verront Dieu ! »

Prieur Olivier Roduit