Demain, c'est dimanche

27.01.2008 / Regard – Appel – Vocation

Ils étaient deux, puis quatre… qui jetaient leurs filets dans le lac. Des hommes, tirant de l'eau une nourriture indispensable pour eux et pour les leurs. Des hommes habitués à regarder au loin, car on ne s'élance pas sur le lac sans connaître l'état du ciel, la force des vents et les mouvements de l'eau. Des hommes habitués à détecter en surface et en profondeur le moment précis où il faudrait jeter les filets.

Oui, ce sont ces hommes du lac, ces hommes de l'eau, ces hommes de métier qui seront vus et appelés par CELUI qui va leur proposer un nouveau lac : « le lac des cœurs humains ». Ce lac qui deviendra pour eux une mer de laquelle ils devront « extraire » recueillir – hommes et femmes – pour qui les filets ne seront plus synonyme d'enfermement dans le péché, mais de libération en Jésus-Christ mort et ressuscité. Ces hommes du lac jetteront les filets de la « convocation en église » de l'humanité destinée au salut et à la célébration de la gloire de Dieu.

Interpellés au cœur de leur action, Pierre, André, Jacques et Jean, se sont laissés saisir dans leur présent pour un AVENIR.

Aujourd'hui, Jésus passe, il nous regarde. Le voyons-nous ? Est-ce notre travail trop captivant, trop exigent qui empêche ce « regard-croisé » avec LUI ? Sont-ce les multiples distractions proposées par notre société qui ferment tant de cœurs, les empêchant d'entendre les appels de Jésus ?

Plus que jamais c'est « l'oreille du cœur » qu'il nous faudrait développer afin que Jésus qui passe, aujourd'hui comme hier, puisse en toute discrétion formuler SON invitation : « viens derrière moi, je ferai de toi un pêcheur d'hommes ».

Chanoine Jean-Paul Amoos