Demain, c'est dimanche

13.01.2008 / La joie du baptême

La fête de ce dimanche commémore le baptême de Jésus par saint Jean-Baptiste dans le Jourdain. Jésus prépare ainsi le baptême chrétien qu'il a confié au jour de l'Ascension : « Allez donc, enseignez toutes les nations, les baptisant au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit. » (Mt 28, 13)

Cette fête est donc l'occasion de rendre grâce pour notre propre baptême. Ce fut certainement le jour le plus important de notre vie, car de même que « la terre aride ne donne pas de fruit sans eau, de même nous aussi, qui étions comme du bois sec, nous n'aurions jamais donné des fruits de vie sans cette pluie gratuite venue d'en-haut. » (Bx Columba Marmion)

Que notre prière nous aide à dire merci d'avoir reçu ce don gratuit et à nous réjouir des innombrables biens que Dieu nous a dispensés. En effet, « nous ne devrions jamais penser à notre baptême sans un profond sentiment de joie intérieure. » (Paul VI)

Mais pourquoi dire merci pour notre baptême ?

La prière d'ouverture de la messe nous l'indique clairement : « Dieu éternel et tout-puissant (…) accorde à tes fils adoptifs, nés de l'eau et de l'esprit, de se garder toujours dans ta sainte volonté. » Le baptême initie à la vie chrétienne : véritable naissance à la vie surnaturelle. Quelle réalité extraordinaire ! Par le baptême, nous renaissons à une vie nouvelle et devenons ainsi enfants de Dieu, greffés sur le Fils unique.

En ce dimanche, où nous célébrons le baptême de Notre Seigneur, rendons grâce à Dieu et soyons reconnaissants envers nos parents et tous ceux qui nous ont amenés à recevoir un jour ce sacrement.

Chanoine Yannick-Marie Escher