Demain, c'est dimanche

16.12.2007 / Recherche d'identité !

Au fond de sa prison, Jean-Baptiste, un homme seul, est en quête de la véritable identité de Jésus. « Es-tu celui qui doit venir, ou devons-nous en attendre un autre ? »

Devant les foules qui venaient à lui pour se faire baptiser : audace et sûreté… et, du fond de sa prison, inquiétude et questions… Quel contraste !

Audace lorsqu'il peut, dans le désert, proclamer haut et fort l'arrivée du Messie… Angoisse et doute lorsque, la réalité se refuse à entrer dans ses projets, dans ses idées.

En prison et le temps passe et rien ne se passe. Dans le cœur et dans l'esprit de Jean-Baptiste s'insinue un doute terrible. « Et si je m'étais trompé ? »

Jean-Baptiste a parmi nous beaucoup de sœurs et te frères, beaucoup d'hommes et de femmes qui, parfois dans leur vie, jusque dans leur vie spirituelle, se disent : « Et si je m'étais trompé dans mes choix ? »

En posant sa question, Jean-Baptiste attend-t-il, ce que nous attendons souvent, nous aussi, que Dieu se manifeste en Jésus-Christ avec puissance, qu'il s'impose vraiment face à nos désordres et dans notre monde ?

Le Christ vient, celui que nous attendons est là, mais il ne s'impose pas.

A tous ceux qui attendent le Christ, dans une joyeuse impatience, il est dit : « voici qu'un enfant nous est donné… » dans une crèche. Oui, un enfant ! C'est-à-dire quelqu'un qui n'a rien à donner, car ses mains sont vides et c'est lui qui a besoin de nous… mais un enfant, qui, en nous arrachant à nous-mêmes pour nous pencher vers lui, changera notre cœur et nous fera connaître le bonheur des bonheurs : le bonheur de la présence même d'un Dieu Sauveur.

Chanoine Jean-Paul Amoos