Demain, c'est dimanche

26.08.2007 / Accueillir le salut

21ème dimanche du Temps Ordinaire (Lc 13, 22-30)

C'est à se demander si la question qui est posée dans l'Evangile de ce dimanche est encore d'actualité dans notre monde occidental : « Seigneur, n'y aura-t-il que peu de gens à être sauvés ? » Il n'y a aujourd'hui, plus ou presque, cette angoisse du salut qui a tellement tourmenté les générations qui nous précèdent.

Les chrétiens d'alors multipliaient les offrandes de messe pour les défunts, les privations et les sacrifices dans l'espoir de sauver leur âme. L'inconvénient de ces pratiques réside dans le fait qu'elles mettaient l'accent plus sur l'effort individuel que sur la grâce gratuite du salut apportée par le Christ. Cela donnait l'image d'une œuvre humaine alors qu’elle est mieux ressentie, après Vatican II, comme un don de Dieu que j'accepte avec reconnaissance au-delà de mes mérites personnels. Nous ne sommes plus dans la logique du donnant-donnant : « Seigneur, voici mes bonnes œuvres, donne-moi le salut ! »

Pourtant, il faut relever aussi que le terme de salut ne parle plus beaucoup à l'homme moderne. Comme il règne aujourd’hui un inquiétant laxisme sur le plan de la morale, on ne distingue plus très bien la frontière entre le bien et le mal. Peut-être faudrait-il faire un bref séjour en Irak pour dessiller nos yeux et réapprendre que le mal existe, qu'il est dans le cœur de tout homme et que c'est lui que le Christ vient combattre en chacun. Dans son roman Séparation des races, Ramuz pose la question : « Est-ce que c'est que soi-même on est mal fait ou bien si c'est le monde qui est mal fait ? » A nous d'y répondre.

Chne Calixte Dubosson, curé de Vernayaz
Best reviews of best online casinos australia for Australian players, bonuses and special offers from online casinos. Read rewiews of play slots online for players from Canada and play! Looking for best online pokies new zealand to play? Visit our site.